Histoire du bad

Il était une fois...des plumes


Aujourd'hui, avec 114 725 licenciés, 1506 clubs affiliés à la Ffba, le badminton gagne à se faire connaître auprès des plus petits comme des plus grands !
Mais, au fait, d'où vient-il ?

La légende...
Elle raconte qu'en 1873, des officiers anglais de retour d'Inde, évoquent au cours d'une réunion au château du Duc de Beaufort à Badminton (GB), le jeu du Poona : ce jeu indien se pratique avec une raquette et une balle légère.
Cette évocation leur donne l'envie d'y jouer...mais comment faire sans balle ???
Petit éclat de génie : ils prennent un bouchon de champagne auquel ils attachent quelques plumes! Enchantés par leur invention, ils font connaître ce jeu sous le nom de la ville où ils l'ont inventé : BADMINTON !
4 années passent, les officiers décident d'en publier les règles et s'en attribuent la paternité alors qu'ils n'ont rien inventé !!
En effet, en Occident, l'ancêtre du badminton est le « battledore and shuttlecock » pratiqué en Angleterre dès le Moyen-Age.                                                                                                      En Inde (jeu du poona), en Chine, au Japon mais aussi en Amérique du Sud, le jeu de volant est pratiqué depuis plus de 2000 ans !

Le saviez-vous ?
1902 : introduction en France ; le plus vieux club français est né à Dieppe en 1907 (Seine-Maritime, Normandie).
1934 : création de la Fédération Française de Badminton.
1988 : discipline en démonstration aux J.O. De Séoul.
1992 : inscription de la discipline aux J.O. De Barcelone.
1996 :le double mixte est la seule discipline mixte présentée aux J.O. D'Atlanta.
Quelques chiffres : Le volant, de 4,74 gr à 5,50 gr, porte 16 plumes d'oie de longueur égale(de 64 à 70 mm), formant un cercle de 58 à 68 mm, et attachées à un bouchon en liège recouvert de cuir et arrondi de 25 à 28
mm de diamètre.

En Occident, le badminton a bien souvent l'image d'un jeu de raquettes d'extérieur peu fatigant...Il n'en est rien ! Sa véritable pratique n'est envisageable qu'en salle, et, contrairement aux idées reçues, c'est un sport extrêmement éprouvant à l'égal du squash , ou du water polo par exemple.
La vitesse des coups va de 3 km/h pour un amorti à plus de 300 km/h pour un smash ! (record actuel : 414km/h)